L’aéroport du Bourget

Symbole historique et élément moteur de l’économie francilienne, l’Aéroport du Bourget est le premier aéroport d’affaires en Europe. Sa modernité et son attractivité font qu’aujourd’hui encore, Le Bourget est associé à un pôle d’excellence dans le domaine de l’aéronautique.


Un acteur incontournable du développement économique francilien.

JPEG - 81.8 ko

Inauguré en 1919, sur un terrain d’aviation créé en 1915 pour les besoins de la guerre, l’Aéroport du Bourget est aujourd’hui géré par la société Aéroports de Paris (ADP). L’aéroport s’étend sur plus de 550 hectares et affiche une capacité d’accueil de 180 000 passagers par an.

Après avoir accueilli les premiers exploits des pionniers de l’aéronautique, tels Charles Lindbergh, c’est en 1937, à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris, que la première aérogare destinée aux vols civils sera inaugurée. Reconstruite après sa destruction pendant la Seconde Guerre Mondiale, cette aérogare abrite aujourd’hui le Musée de l’Air et de l’Espace.

JPEG - 114.4 ko

Depuis 1981, les activités de l’aéroport du Bourget sont essentiellement dédiées à l’aviation civile d’affaire, c’est à dire aux vols privés ainsi qu’à certains mouvements militaires. Il accueille ainsi des flottes "corporate" appartenant à des sociétés, des flottes "d’avions-taxis" qui assurent des vols à la demande et des avions en multipropriété.

La zone d’activité génère 4500 emplois directs et 8000 emplois indirects, soit 27% des emplois offerts dans les quatre communes d’emprise (Le Bourget, Dugny, Gonesse, et Bonneuil-en-France).

Depuis 1953, chaque année impaire, l’aéroport du Bourget accueille le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace, rendez-vous incontournable pour toute l’industrie aéronautique mondiale.

Un pôle d’activités en développement permanent

JPEG - 105.8 ko

En 2007, l’aéroport du Bourget a enregistré plus de 70 000 mouvements d’avions, ce qui en fait le premier aéroport d’affaires en Europe (devant Genève et Rome). En quatre ans, le trafic a augmenté de 27% et plus de 800 destinations sont desservies. Une partie de ses infrastructures est occupée par un héliport.

Une centaine d’entreprises liées au secteur de l’aéronautique sont rassemblées autour de l’aéroport. Compagnies aériennes, constructeurs et équipementiers, sociétés de services ou spécialisées dans l’aviation d’affaire et centres de formations y développent leur activité.

JPEG - 148.5 ko

Parmi ces entreprises figurent des leaders mondiaux de l’aéronautique : Air France Industries, Thalès, Dassault Falcon Service, Embraër, etc.

Pour faire face à la croissance de l’aviation d’affaires et rester compétitif, ADP a lancé un plan d’investissement de 8 millions d’euros par an jusqu’en 2023 et mène une politique visant à intégrer activement les communes limitrophes dans le développement de l’aéroport.