agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Exposition : Strates, partition du vide

Du 31 janvier au 30 mars 2019, le Centre Culturel présente "Strates - Partition du vide -", une exposition d’Harold Guérin, artiste accueilli en résidence à La Capsule.

L’exposition

Intéressé par des thèmes tels que l’aménagement du territoire et la mutation du paysage, qu’il explore sous différents aspects, le travail d’Harold Guérin est traversé par la question de la perception que l’on peut avoir d’un paysage par le déplacement, le voyage et l’observation des phénomènes naturels.

La résidence que l’artiste a réalisé à la Capsule lui a permis d’approfondir deux projets spécifiques, présentés dans cette exposition, Perspective du repli et Silence Exposure qui tous les deux proposent de façon bien différente une réflexion sur la mutation du paysage. Il réalise un grand écart entre les prises de vue d’ensembles urbains très denses où une concentration d’immeubles bouche l’horizon et les grandes zones vides éloignées de toute habitation et où la pollution lumineuse comme sonore est moindre.

Dans la première série, il reproduit ces images urbaines sur un papier qu’il va ensuite replier pour reconstituer le fameux soufflet de l’appareil photo et produire ainsi une vision confinée de ce regroupement architectural.

Dans la deuxième série, il enregistre le déplacement de la lune durant toute une nuit dans un paysage totalement isolé et quasi silencieux, toutefois il interrompt la prise de vue chaque fois que se fait entendre un bruit polluant. Le résultat qui s’enregistre pendant une nuit entière et ne produit pourtant qu’une seule photographie, donne une vision syncopée du déplacement de l’astre qui dessine un étrange message morse dans l’espace noir profond du ciel nocturne. Les noirs dans la trajectoire lumineuse rendent visibles l’irruption du son (de moteur de voiture ou d’avion de ligne) dans le silence qu’ils percent et perturbent en venant hacher la courbe qui apparaît visuellement interrompue.

Le temps, sa durée et son inscription sur l’espace sont les filigranes qui nous permettent de nous repérer dans l’œuvre d’Harold Guérin et lui confèrent la fonction de métadonnées.

Renseignements

  • Strates, partition du vide. Exposition d’Harold Guérin
    Du 31 janvier au 30 mars 2019
    Centre culturel André Malraux
    10, avenue Francis de Pressensé
    Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h,
    Le samedi de 10h à 13h et de 14h à 17h
    (fermeture les samedis pendant les vacances scolaires)
    Renseignements : 01 48 38 50 14
    Entrée libre